.:: Le Journal De Tanger  News ::.
Dernières nouvelles :

Tombée de rideau sur la 19ème édition du Festival national du film de Tanger

Tombée de rideau sur la 19ème édition du Festival national  du film de Tanger

Le 17-03-2018 à 16:57:38

Tanger vibre depuis Vendredi 9 mars courant et jusqu’à Ce samedi 17 mars, au rythme de la 19ème édition du Festival national du film (FNF), qui coïncide avec la célébration du 60ème Anniversaire du Cinéma Marocain.

Le coup d’envoi a été donné au centre culturel Ahmed Boukmakh où la cérémonie d'ouverture était présidée par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, en présence du wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi, du président du conseil de la même région, Ilyas El Omari, du maire de la ville, Mohamed Bachir Abdellaoui, et du directeur du centre cinématographique marocain (CCM), organisateur de l’événement.

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le ministre a souligné l’importance du rôle du centre cinématographique marocain (CCM) dont les attributions devraient s’élargir avec la mise en application du projet de loi relatif à sa réorganisation. «Nous nous engageons à accompagner le CCM dans son développement jusqu’à ce qu’il atteigne le niveau escompté», a affirmé Laâraj.

Vue d’ensemble des participants à la cérémonie d’ouverture du festival
Photo : Hamouda

Les travaux de cette édition ont été marqués par la projection d’une cinquantaine de films, dont quinze longs-métrages et autant de courts-métrages en compétition officielle ouverte par la projection de «L’appel», premier film de Mariakenzi Lahlou. La jeune réalisatrice et scénariste a jeté son dévolu sur l’actrice Boutaïna El Fekkak pour interpréter le premier personnage féminin dans ce court-métrage d’une durée de 23 mn.

Le Film met en scène une femme d’une trentaine d’années à la recherche de ses parents. Son long périple la mène dans une sorte de prison militaire dans les tréfonds de l’inconnu, où les détenus sont soumis aux pires châtiments. C’est là qu’elle fait connaissance avec un souffleur de verre, qui lui propose de l’aider à retrouver ses parents. Interprété par Ahmed Marzouki, ancien détenu du bagne de Tazmamart et qui fait son apparition au cinéma, ce souffleur de verre va lui imposer, à la grande surprise de la jeune femme, du travail répétitif et usant. L’inconnu essaie ainsi de lui faire comprendre l’impossibilité de sa quête.

S'agissant du jury de cette édition, c'est la curatrice d'art, libanaise, Rasha Salti qui préside le jury dans la catégorie des longs métrages. Elle est entourée par la réalisatrice Leila Marrakchi, la productrice Dounia Benjelloun, la réalisatrice Simone Bitton, le journaliste et chroniqueur Abdellah Tourabi, le directeur de la section Forum de la Berlinale,Christoph Terhechte et le publicitaire Ali Hajji.

Côté courts métrages, le jury est présidé par le cinéaste marocain Mohammed Mouftakir, entouré par la productrice française Alice Ormières, la journaliste Jihane Bougrine, le documentariste Raymond Zanchi et le réalisateur Ismail Ferroukhi.

Les deux jurys décerneront, ce samedi soir, 17 prix, dont 14 pour la compétition de longs métrages, à savoir le Grand Prix, le Prix de la production, le Prix spécial du jury, le Prix de la première œuvre, le Prix de la réalisation, le Prix du scénario, le Prix du 1er rôle féminin, le Prix du 1er rôle masculin, le Prix du 2ème rôle féminin, le Prix du 2ème rôle masculin, le Prix de l’image, le Prix du son, le Prix du montage ainsi que le Prix de la musique originale, et trois pour la compétition de courts métrages: le Grand Prix, le Prix spécial du jury et le Prix du scénario.
Nous pourrions revenir sur le Palmarès dans une prochaine édition.

D’autre part, le Festival rend un vibrant hommage à plusieurs vétérans du cinéma marocain pour leurs efforts pour la promotion du 7ème Art, à savoir Mohamed Sabiri, cadre au CCM depuis 1981 ; Jawad Bouabdesslam, technicien au sein de la même structure depuis 1977 ; Mohamed Oumouloud Abbazi, réalisateur, scénariste et producteur, et la comédienne Fatima Ouechay..
PH : Hammouda




Partager ceci :
رابط مختصر للمقالة تجده هنا
https://lejournaldetanger.com/news2838.html
التعليقات
Add comment